2018 Semilla Migrante

Thématique

Semilla migrante / Graine voyageuse

L’impact de la migration des graines et des aliments dans l’histoire culturelle de chaque territoire est immense. A travers les natures mortes qui servait, à l’origine, à montrer aux européens les richesses inouïes du nouveau monde, un pan important de l’histoire de l’art y est d’ailleurs rattaché.
A l’heure de la standardisation – et de sa contestation – nous souhaitons poser le regard sur la richesse des terres, sur la diversité des aliments, sur la variété des coutumes liées au repas sur les relations qui existent entre une société et son alimentation.

Une graine : une culture

Mémoire sensorielle

Le goût est un véhicule pour la mémoire. Nous invitons les artistes à convoquer, par les saveurs qui y sont rattachées, les lieux où ils ont vécu, ceux qu’ils ont traversé.

Qu’ils peignent leur madeleine ou leur goyave, leur blé ou leur maïs. Qu’ils peignent leurs banquets partagés, leur pain rompu, leurs fruits cueillis aux arbres. Qu’ils renouvellent le genre désuet de la nature morte et en fassent celui d’une nature vive, battant d’une pulsation universelle. Qu’ils entreprennent, en peinture, un voyage gastronomique.

Graine voyageuse

A l’image des graines voyageuses, les migrants ont toujours été, à travers l’histoire, à l’origine d’enrichissements culturels qui ont forgé l’identité des territoires. Comme la graine ils recherchent, faute de la trouver sur leur terre d’origine, une terre fertile où planter leur racine. La thématique de cette édition est aussi un hommage à ces êtres ballotés sur des rafiots de fortune comme des graines au vent.
Et un appel pour que la terre, respectées sur tous les continents, nourrice et protège ses occupants.

Qu’est-ce que le néo-muralisme ?

Le “néo-muralisme”, nom donné au mouvement qui recolore les villes latino-américaines, affirme un héritage qui remonte à la révolution mexicaine. Les fresques partisanes ont laissé place à des œuvres plus transversales… La technique et les styles hybrides ont assimilé la mouvance graff venue des Etats Unis, et s’inscrivent dans l’art contemporain urbain le plus actuel.

Légendes indigènes, alertes écologiques, critiques – souvent poétiques – du contexte socio-politique des villes latino-américaines, cette mouvance a vu émerger toute une génération d’artistes engagés aux palettes diverses. Plus qu’un style, c’est un mouvement social de réappropriation de l’espace urbain. Reconnus internationalement, les artistes néo-muralistes influencent la création urbaine dans toutes les parties du globe.

Invités en Occitanie, ils y partageront cette vision du monde qui se joue des barrières, qui replace l’art au sein de la communauté, urbaine ou rurale, avec ses couleurs et sa spiritualité particulières.