Appel à candidatures artistes

Appel aux artistes 2018

Latino Graff, promoteur de néo-muralisme (art urbain et rural contemporain) latino-américain à travers le monde appelle les artistes d’Amérique latine et d’Europe, émergents et confirmés, à proposer leur vision de la Semilla Migrante, thème de la troisième édition de son festival qui se tiendra du 19 au 28 septembre 2018.

Contribuez à une collection de 18 œuvres originales qui sera exposée dans des galeries et centres culturels de Toulouse et de France pendant le festival et pendant les six mois suivant.

Quatre artistes latino-américains, en collaboration avec quatre artistes français ou européens, réaliseront des fresques de grand format en Occitanie, et auront l’opportunité d’une exposition individuelle en galerie.

Pour participer, c’est très simple :

1ère étape

Afin de faciliter l’accès de chacun, il n’est pas demandé de réaliser d’œuvre spécifique pour la première étape.

Les candidats feront parvenir par mail à l’adresse convocatoria@latinograff.com avant le 20 Juin 2018 :

  • Quatre photos représentatives de leur travail de street-art (créations de l’artiste dans l’espace public). Format .jpeg, résolution min. 800x800 pixels, max 1Mo.
  • Un Curriculum Vitae incluant les années d’expérience dans la création urbaine. Format .txt, .doc ou .pdf.
  • Un croquis sur le thème Semilla Migrante (format : .jpeg ou .pdf, max. 1Mo), qui pourra éventuellement être accompagné d’une courte note d’intention (format : .txt, .doc ou .pdf).

9 artistes latino-américains et 9 artistes français ou européens seront sélectionnés.

Les résultats de la première étape de sélection seront publiés au début du mois de juillet 2018.

2ème étape

Pour valider leur sélection et intégrer la collection Semilla Migrante, les artistes sélectionnés devront réaliser une œuvre multiple de technique manuelle libre (sérigraphie, gravure, pochoir…) sur papier, sur le thème de la Semilla Migrante1, et l’envoyer avant le 20 août 2018.

Six exemplaires de cette œuvre seront envoyés à la galerie Zunzún à Toulouse ou à la fondation Cartel Urbano à Bogotá (Colombie) par l’artiste (qui pourra réaliser et conserver un maximum de 10 autres exemplaires). Une participation de 10 euros sera demandée pour les frais administratifs.

Les œuvres reçues feront partie de la collection Semilla Migrante. Elles représenteront la création urbaine latino-américaine et européenne actuelles en Occitanie.

Les prérequis pour la réalisation des œuvres et les engagements entre l’artiste et le festival sont détaillés en annexe de ce document.

3ème étape

Parmi les lauréats de la première étape, 4 artistes latino-américains et 4 européens seront seront invités en Occitanie pour le festival. Ils se verront confier la réalisation de quatre fresques murales en collaboration.

Réalisation des fresques rémunérée. Le festival ne couvre pas les frais de transport des artistes.

4ème étape

Sous réserve d’une production d’atelier significative, les artistes sélectionnés pour la réalisation des fresques auront l’opportunité de présenter leur travail lors d’une exposition individuelle sur les murs de la galerie Zunzún dans l’année suivant le festival.

période prérequis ce que vous obtenez
1ère étape avant le 20 juin 2018 envoi dossier de candidature : CV, 4 photos, croquis sur thématique qualification 2ème étape
2ème étape avant le 20 août 2018 envoi 6 exemplaires œuvre graphique sur la thématique du festival participation collection Semilla Migrante, qualification troisième étape
3ème étape pendant le festival disponibilité aux dates du festival et capacité de transport sur place réalisation fresque murale, qualification quatrième étape
4ème étape après le festival collection exposable représentative du travail de l'artiste exposition individuelle à la galerie Zunzún

Thématique

Semilla migrante / Graine voyageuse

Latino Graff convoque les représentations d’artistes sud-américains et français sur le thème de la Semilla migrante, la graine voyageuse.

Une graine : une culture

L’impact de la migration des graines et des aliments dans l’histoire culturelle de chaque territoire est immense. A travers les natures mortes qui servait, à l’origine, à montrer aux européens les richesses inouïes du nouveau monde, un pan important de l’histoire de l’art y est d’ailleurs rattaché.

A l’heure de la standardisation - et de sa contestation - nous souhaitons poser le regard sur la richesse des terres, sur la diversité des aliments, sur la variété des coutumes liées au repas sur les relations qui existent entre une société et son alimentation.

Mémoire sensorielle

Le goût est un véhicule pour la mémoire. Nous invitons les artistes à convoquer, par les saveurs qui y sont rattachées, les lieux où ils ont vécu, ceux qu’ils ont traversé.

Qu’ils peignent leur madeleine ou leur goyave, leur blé ou leur maïs. Qu’ils peignent leurs banquets partagés, leur pain rompu, leurs fruits cueillis aux arbres. Qu’ils renouvellent le genre désuet de la nature morte et en fassent celui d’une nature vive, battant d’une pulsation universelle. Qu’ils entreprennent, en peinture, un voyage gastronomique.

Graine voyageuse

A l’image des graines voyageuses, les migrants ont toujours été, à travers l’histoire, à l’origine d’enrichissements culturels qui ont forgé l’identité des territoires. Comme la graine ils recherchent, faute de la trouver sur leur terre d’origine, une terre fertile où planter leur racine. La thématique de cette édition est aussi un hommage à ces êtres ballotés sur des rafiots de fortune comme des graines au vent.

Et un appel pour que la terre, respectées sur tous les continents, nourrice et protège ses occupants.